Sacré, Salé, Sucré : l'histoire de Santa Luzia

 

À trois cents kilomètres de Recife, dans l’État de l’Alagoas (Nordeste du Brésil), Santa Luzia est un village à flanc de colline coupé par l’AL-101 qui mène à Maceió, capitale de l’État. Cet axe routier, bordé de cultures de canne à sucre à perte de vue, traverse des villages improvisés, des cases de fortune de terre et de bambou, lieu de vie des travailleurs précaires et des paysans « sem terra » (sans terre).

C’est ici que Santa Luzia mène sa double vie entre terre et mer. Les hommes y coupent la canne et y tirent des filets gigantesques, pour améliorer leur quotidien. 

 

« Rien ne se fait seul à Santa Luzia. C’est ensemble que nous coupons la canne car nous nous sommes battus longtemps pour que les machines ne nous volent pas notre travail. »

« Pour ramener les filets, ce n’est qu’une affaire de bras. Pour y parvenir, la famille, petits et grands, les amis nous donnent un coup de main. Puis chacun repart vaquer à ses occupations avec un peu de poisson pour le repas du jour. »

Novembre 2017, Exposition Black Mood

Ne garder que l’essentiel, parvenir au degré d’épure ultime, pour, paradoxalement, en dire le plus  possible. L’image est là, qui contient tout, l’avant et l’après, le dedans et le dehors, l’ici et l’ailleurs.

Un coup d’oeil et tout est dit, tout est compris. 

Le Noir et Blanc comme une langue maternelle et universelle à la fois, la composition comme un paragraphe que l’on retravaille, la construction comme la quête du mot juste. Se libérer du verbiage, choisir l’instant qui fera sens, celui qui saura contenir toute la narration.

Dans cette langue, le verbe se fait nuance de gris. Dans cette langue, chaque ombre est un mot, un ressenti, une émotion à transmettre, une ambiance à  partager. Dans cette langue, le vocabulaire s’acquiert simplement, au premier regard.  L’histoire donnée à voir se lit comme un roman ou un poème, c’est selon. 

Le photographe devient conteur et nous emmène avec lui dans ses découvertes subtiles de contrées lointaines ou d'univers proches, mettant en exergue ce qui, sans traduction,  nous aurait échappé.

 

N.Mandrin

Décembre 2017 à janvier 2018 AFRICA'S

Au sein de l'exposition collective d'art contemporain de l'Hôtel Renaissance Paris République 

organisée par Arts Design Africa, une sélection de photographies exposées.

VISA-OFF-affiche-int-bus-39x40cm-2018-v1

Du 1 au 15 Septembre 2018 l'exposition Sacré, Salé, Sucré est au Festival OFF de Perpignan

Avec ses visuels sélectionnés pour la couverture du Festival OFF 2018 de Perpignan,

Patrick Raymond expose à la Galerie Plaça Nova, 35 bis rue des Augustins, une sélection d'images issues de l'exposition Sacré, Salé, Sucré.

En voir plus.

Du 6 au 3 Octobre 2018 Black est en Drôme Provençale

Du 6 Septembre au 3 Octobre 2018, la galerie Mukoska présente l'exposition Black Mood.

Autosuffisance narrative, éloquence du dépouillement, l'image vaut pour elle-même et raconte sans bavardage la noirceur ou l'ironie, l'historique ou l'anecdotique, le tangible ou l'impalpable. 

En voir plus.

invitation 21x10,5.2.jpg

Du 8 JANVIER  au 19 MARS 2019 : Itinéraire photographique “sans motif apparent” ACTE [1]

Une retrospective sur les dix dernières années de travail de Patrick Raymond et ses carnets de voyage en noir et blancs

Visible à la médiathèque de Pezenas (Edmond Charlot)de Janvier à Mars

maquette invit sainttybery.jpg

A partir du 8 février  Itinéraire photographique “sans motif apparent” ACTE [2]

Et oui, cette exposition est à deux facettes, dans deux lieux différents une partie à Pezenas, une autre à la médiathèque de saint THIBERY. il y aura-t-il un acte 3 ? vous le saurez bientôt en regardant attentivement vos mails

affiche-expo-dusky flowers.jpg

DU 30 Mai au 31 Juin DUSKY FLOWERS

Lorsqu’elles apparaissent sous la lumière, elles vous émerveillent, vous attirent, vous charment, ces créatures végétales ont un pouvoir de séduction sans limite

mais plongez-vous un instant au cœur d’un massif d, immergez-vous dans l’ombre de leurs feuilles,

découvrez ce qui ne vient pas toujours se frotter à la lumière et se pavaner perlée de rosée sous le soleil d’été

Oui les fleurs ont un autre visage, la pénombre vous les présente sous bien d’autres aspect

Découvrez le vrai visage des fleurs

Dusky Flowers

afiiche2.jpg

DU 25 Mai au 14 Juin Sacré, Salé, Sucré

une réédition simpliée de l'exposition présentée à Paris présentée à la cave coopérative

de Montagnac

emailing.jpg

DU 25 au 30 Juin VOYAGE AU CHAI DU TERRAL

participation au collectif d'artistes du chai du Terral, une exposition sur le thème du voyage organisé par le 3eme œil